Je me souviens,

Au bout du voyage amour maternel bébé nature famille.jpg


13 mois de sourires-tricotins, de sourires-orchestres, de sourires-heureux. Je me souviens alors, comme au premier jour, de tes petits doigts serrés, tirant légèrement sur mon haut de maternité, comme un refuge inébranlable, un amour-toujours tiré vers le haut, vers les nuages, comme un palais de délices, de parfums, de vie ; tes petits doigts d’hier qui déjà serraient l’avenir, demain, les jours merveilleux.

Je me souviens de tes joues-baisers, de tes joues-ballons, de tes joues-brioches, qui aujourd’hui ne sont rien d’autres que des joues-montgolfières, gonflées à l’hélium de l’amour et prêtes à voler vers les horizon les plus certains, les plus innocents et les plus curieux.

Je me souviens de tes rires-éclats, de tes rires-cristaux, de tes rires-symphoniques. De l’eau de source, de l’amour cristallin, du bonheur en musique. De tes rires-harmonie, de tes rires-accords-parfaits, de tes rires-partitions.

Je me souviens de tes grands yeux bleus-verts, de tes cheveux-patients qui apparaissent comme des coups de pinceaux parfaitement placés, en leur temps, par le peintre insondable.

Je me souviens de tes premiers petits pots, des carottes-plaisirs et des courgettes-douceurs. Je me souviens des premières cuillères-liberté et des premières bouchées-nouveautés. Je me souviens des yeux-rieurs et de ta langue-encore-encore. Je me souviens des premiers morceaux et des premières mâchouilles-sans-dents-mais-tout-comme.

Je me souviens de tes premiers jours de crèche, des premiers regards-rencontres, regards-tranquilles, regards-vivants. Je me souviens de tes premières bosses, des premiers baisers-arnica, des premières larmes-de-grandir. Je me souviens de tes premiers papa-maman, de tes premiers mots-ballons, de tes premiers sons-d’âge. Je me souviens de tes premiers mouvements, de tes premiers genoux-découverte, de tes premiers debout-l’avenir. Je me souviens de tes premiers hoquets, de tes premiers soubresauts-surprises, de tes premiers inconnus-du-corps. Je me souviens de tes premiers bisous, de tes premiers câlins-baveux, de tes premières lèvres-joues.

Je me souviens de tout. 13 mois de tout-partout-en-tout-à-tout. 13 mois de hier-aujourd’hui-demain-ici-là-bas. 13 mois de amour-nouveau-inconnu-impétueux. 13 mois de vie-la-vraie-celle-qui-me-manquait-précisément. 13 mois de tu-es-j’existe-mon-tout. 13 mois de maman-bébé-parents. 13 mois de baisers-évidents, de câlins-sécurité, de battements-prodigieux, de vie-entre-tes-doigts-d’avenir.

Publicités

Une réflexion sur “Je me souviens,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s