10 idées pour affronter plus sereinement un changement de vie, de cap,

10 idées pour affronter sereinement un changement de vie, de cap,.jpg


Nous partons à Aix-en-Provence demain (pour de petites vacances), et même si ce n’est absolument pas raisonnable d’écrire ici ce soir, tout en sachant qu’une valise à préparer m’attend, j’avais tout de même très envie de vous présenter mon bilan de ces dernières semaines quelques peu… mouvementées.

Notre petite famille continue de grandir et d’évoluer, et les projets avec. Qui dit projets, dit changements. Et quels changements ! Professionnels, personnels, j’ai le sentiment que tout y passe en ce moment. C’est positif, c’est même carrément génial, mais la période au milieu, celle appelée « de transition »… quelle galère ! Sans rentrer dans les détails pour autant, je voulais vous présenter ce qui m’a permis de tenir ces derniers temps, et d’accepter de sortir de ma zone de confort.

  • Une idée simple, évidente, prévisible mais indispensable : prendre du temps pour moi. Il m’en a fallu plus que d’ordinaire, mais ce temps face à face était précieux. Entre les dossiers à rendre en urgence, les nouvelles perspectives professionnelles, les projets personnels, notre recherche du logement quasi-parfait, et quelques soucis particuliers qui se sont greffés ici ou là, c’est littéralement la course. Nous peinons à retrouver notre souffle, même si nous savons que toute cette période est nécessaire pour avancer et, heureusement, temporaire.

    Voici quelques exemples jetés là sans hiérarchie particulière :

    – Bouquiner au fond du lit, la couette chaude relevée jusqu’en haut du nez, et ne plus compter les heures qui défilent, être hors du temps, plongée dans ma lecture.

    – Remplacer les tasses de café par de bons thés brûlants, laisser la nervosité au placard et la troquer pour la sérénité.

    – Prendre une bonne douche chaude (pas de baignoire ici !), et pour une fois, la rallonger un peu, savourer ce moment de calme, entre deux mondes.

    – Aller au restaurant avec mes amis, avec mon frère, et laisser petit N. à son papa.

    – Acheter les livres qui se trouvent sur ma liste d’attente (c’est littéralement ce qui me rend folle de joie !).

    – Aller au cinéma toute seule (en règle générale, je n’aime pas tellement, mais cette fois j’en avais vraiment besoin) (et voir La La Land, ça compte non ?).

    – Mettre le casque sur les oreilles et, pour une fois, écouter la musique à fond, danser comme une enfant, s’éclater, booster son énergie, et tout ça pour moi toute seule.

    – Aller à mes cours de danse. Ma parenthèse, mon bol d’air. Mon moment à moi et rien qu’à moi, où je me dépense sans compter, où j’écoute mon corps, et prends le temps de ne faire qu’un avec lui.

    – Manger des plats sains et équilibrés. Avec ce besoin de me sentir légère, vaporeuse, bien dans ma tête et dans mon corps, l’équilibre salutaire.

    – Écrire, écrire, écrire. Ici, dans tous mes petits carnets, dans mon agenda, sur un post-it, dans le creux de ma main ; écrire. Tout ce qui me passe par la tête. Vider littéralement mon esprit pour le laisser concentré sur l’essentiel.

    – Suivre ma formation photo et en prendre. N’importe lesquelles, n’importe où. Les travailler. Les reprendre. Recommencer. Apprendre. Vibrer.

    – Un bon verre de vin le soir.

    – Cuisiner ce qui me donne envie, ce qui me plaît, ce que j’ai noté de côté pour le déguster et le savourer ensuite.

  • Prendre le temps pour le plus important. Quand mille idées émergent dans mon esprit à la minute, j’ai besoin d’appuyer sur pause à certains moments de la journée, de souffler, d’expulser en quelque sorte toute la tension accumulée.  Pour ça, rien de mieux que de me concentrer sur l’essentiel : mon mari et mon fils. Et tant pis si la to do list se rallonge, tant pis si je n’ai plus assez de temps pour faire tout ce qu’il y a à faire, je prends tout le temps nécessaire pour eux.

    Le soir, en rentrant du travail, j’arrête tout pour mon fils. A partir du moment où je quitte mon travail, je ne suis plus focalisée que sur lui. Je rentre le plus vite possible pour le couvrir de bisous, le serrer contre moi et lui dire combien j’ai pensé à lui et combien il m’a manqué encore aujourd’hui. Je lui demande comment s’est passé sa journée, s’il s’est bien amusé et s’il est heureux ce soir. Je prends le temps de jouer un peu avec lui, de lui donner le bain en relais avec le papa, et de passer un vrai moment de qualité avant le dodo, le plus sereinement possible. Notre petit N. s’endort tout de suite. De là, je profite de ma soirée pour être avec G. Le repas, c’est toujours LE moment pour nous. On parle de nos journées respectives, de notre plaisir à nous retrouver, de nos projets futurs ou à venir, etc. C’est seulement là que je me sens rassasiée d’amour et reboostée jusqu’en haut.

  • Me lever plus tôt pour prendre le temps. Je n’ai pas nécessairement avancer mon réveil d’une large plage horaire. Je l’ai simplement avancé de 30 minutes. Mais ces petites 30 minutes sont un véritable bonheur pour moi. La maison est endormie, le silence règne, je commence ma journée tout doucement, au ralentie.

  • Faire un point sur ma journée à venir. Alors là c’est LE moment indispensable pour moi. J’ai besoin de visualiser ma journée et les différentes étapes qui s’y rattachent pour me motiver et me donner envie d’y aller à bras ouverts. Je me laisse le temps de la visualiser et de noter ce qu’il est bon de consigner, pour libérer mon esprit et ne pas avoir peur d’oublier plus tard. Il m’arrive parfois de me faire une petite liste, surtout lorsque j’ai le sentiment que tout est brouillon, confus dans mon esprit. Cela me permet d’y voir plus clair et de démarrer ma journée de façon apaisée.

  • Prendre le temps de s’arrêter sur la journée qui vient de se passer. J’aime prendre quelques minutes, parfois plus, pour être reconnaissante, voir le bon côté des choses, me souvenir des plaisirs simples rencontrés, et relativiser les difficultés. En général, j’aime faire ça le soir, avant de m’endormir. Je me sens apaisée, soulagée, et surtout positive, ragaillardie, confiante.

  • Choisir soigneusement mes vêtements et me maquiller le matin. C’est un véritable plaisir pour moi. Je choisis mes vêtements le matin car mes envies peuvent varier en fonction de mon humeur. Si je me sens plus maussade que prévu la veille, je vais en général prévoir une toute autre tenue, et le temps que je pensais gagner ne l’est pas. Je prends le temps de choisir la tenue dans laquelle je me sentirais bien pour la journée entière, et je me maquille.  J’ai le sentiment d’avoir pris soin de moi, d’avoir pris du temps pour moi de bon matin, et de pouvoir démarrer ma journée.

  • Prendre le temps de m’écouter et ne pas nier mes émotions négatives. Si ça ne va pas, ça ne va pas, et je n’ai pas de problème avec ça. Je prends le temps de me demander pourquoi ? Qu’est-ce qui ne va pas ? Qu’est-ce que je ressens ? Comment est-ce que je peux affronter ça ? et en général la réponse ne tarde pas à apparaître. Je me sens alors beaucoup mieux et je reprends le fil de ma journée. C’est aussi un exercice idéal pour relativiser, surtout lorsqu’on a tendance à vite prendre peur, comme moi.

  • Avoir confiance en moi, être douce avec mes sentiments, accorder de la bienveillance à ce que je suis, ce que je fais, ce que je pense, ce que je ressens. C’est peut-être bien la partie la plus difficile pour moi. Je suis tellement exigeante envers moi-même que j’ai tendance à penser que ce n’est jamais assez, que c’est trop ou que c’est mal. Je me remets très facilement en question, même lorsque ça n’a pas lieu d’être, et je suis prête à endosser n’importe quel reproche pourvu qu’on m’oublie vite derrière. Depuis quelques mois maintenant, j’ai décidé que tout cela devait cesser, que je n’étais pas une victime, et que j’étais même quelqu’un de bien. Que je ne devais plus avoir peur de dire ce que je ressens, et que je ne devais plus me contenter de subir sans me défendre. J’apprends encore, mais les progrès que j’ai franchi sont déjà bien gigantesques. Et ça fait un bien fou.

  • Avoir des projets. Je suis quelqu’un qui a besoin de se projeter dans un futur plus ou moins proche pour avancer et me sentir bien. Même si j’essaye de vivre au jour le jour pour certains domaines que je ne maîtrise pas, en général j’essaye toujours d’avoir des projets qui me maintiennent en action. Et ce peut être beaucoup de choses différentes : partir en Bretagne sur un coup de tête, planifier nos vacances d’été et notre prochain voyage à l’étranger, écouter mes ambitions, avoir des projets créatifs, économiser pour m’offrir un coup de cœur, etc.

  • M’entourer des bonnes personnes. A mes yeux, c’est un point crucial. Lorsqu’on est entouré de personnes qui ne nous poussent pas vers le haut, qui nous jugent ou qui nous envient, nous n’avançons absolument pas. En revanche, lorsque nous nous entourons de personnes bienveillantes, qui prennent le temps de nous écouter et de nous entourer, qui nous motivent et nous encouragent, qui nous aiment et nous le font savoir, qui se soucient de nous et nous incluent dans leur vie de façon générale, on se sent soutenu, entouré, aimé, apaisé, serein, et même confiant en la vie et envers soi-même. Les gens peuvent tout changer sur le regard que l’on se porte à soi-même et que l’on adresse à la vie en général.

 

J’espère que ces quelques idées pourront vous inspirer, pour la vie de tous les jours comme pour les périodes plus complexes, plus dynamiques et moins reposantes. N’hésitez pas à partager également vos idées par commentaire, je suis toute ouïe !

Publicités

2 réflexions sur “10 idées pour affronter plus sereinement un changement de vie, de cap,

  1. Picou dit :

    Tout d’accord! Penser à soi avant tout, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est de la sagesse. Quels que soit les petits gestes, l’organisation, les pensées dont nous avons besoin pour nous ressourcer, il faut leur accorder du temps. Ce n’est pas facile à toutes les époques de la vie, notamment avec un bébé, mais y accorder tout le temps possible est un moteur inestimable, pour nous comme au final, pour nos proches.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s