Nouvelle série de rentrée : Victoria,

Nouvelle série de rentrée Victoria,.jpg


Saison 1 – 8 épisodes (Saison 2 confirmée)

Vous n’êtes pas sans savoir que j’aime tout particulièrement l’ambiance anglaise du 19ème siècle et tout ce qui relate des faits réels, qui ont existés. Quand j’ai découvert cette série, je ne pouvais donc que m’y jeter dessus (littéralement : je l’ai dévorée). Je ne suis pas vraiment séries-addict, j’aime en regarder, mais je les choisies en général soigneusement et je suis très exigeante. Cette série n’y a pas fait exception, mais dès le premier épisode, elle m’avait déjà conquise…

Cette série relate la vie de la reine Victoria, en commençant par ses débuts et son accès au trône royal à 18 ans, en pleine crise de 1837. Nous y suivons ses débuts en tant que reine, ainsi que ses états-d’âme d’être humain, aussi ordinaires qu’ils puissent l’être lorsqu’on a le titre honorifique de reine d’Angleterre.

Bon allez, franchement, je vous le dis : cette série est une petite pépite. Je ne connaissais que peu de choses (voir très peu de choses) sur cette reine d’époque, et même si la retranscription cinématographique est – très certainement – romancée, je ne me lasse pas d’en apprendre un peu plus à chaque épisode.
Le casting est tout bonnement kiffant. Les acteurs sont, sans aucun doute, très justement trouvés pour interpréter chacun des rôles (et je dis rarement ça). J’ai bien évidemment une petite préférence pour certains, mais il faut l’admettre : Jenna Coleman joue ce rôle de reine de 18 ans à la perfection, et je ne peux pas mieux dire de son futur mari (je ne vous en dis pas plus, promis).

Nous suivons le chemin d’une reine moderne pour son époque, qui a su se faire entendre et se faire respecter malgré les railleries anti-féministes de l’époque (et elles étaient nombreuses, les femmes elles-mêmes ne croyaient pas en elles !). Son caractère et son tempérament se savourent et s’applaudissent, même, à certains moments. Elle a su aimer son pays, malgré tout, et a su faire preuve d’humilité, d’humanité, face à un peuple décousu, perfide, et politisé à outrance.

Si je devais relever un point négatif, je dirais que cette série n’a pas fait abstraction du cliché de cette époque : toutes les femmes sont belles, tous les hommes sont beaux, c’est merveilleux (#ironie). Quand on regarde la reine en image, elle n’était pas aussi jolie que Jenna Coleman, clairement. Mais que voulez-vous, je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi les individus anglais du 19ème siècle doivent toujours être aussi parfaits, surtout pour une reine bien en avance sur le féminisme (Mais si, vous vous souvenez, Orgueil & Préjugés de Joe Wright par exemple ? Bon, fin 18ème siècle, certes)… M’enfin, si on arrive à faire abstraction de ce détail, cette série vaut vraiment le détour !

Pour certains, la série peut vous paraître lente, avec un manque de luminosité typique du 21ème siècle. Pour ma part, j’aime beaucoup cette façon de tourner, ces cadrages, et cette ambiance typique du 19ème siècle. Si vous n’aimez pas ça, alors je vous encourage à, peut-être, vous tourner vers une autre série de rentrée. En effet, ici, on tire le portrait d’une reine de 1837 et non d’une jeune femme new-yorkaise de 2016, ce qui change assez des séries d’aujourd’hui, et c’est ce que j’aime aussi !

J’espère que ce résumé succinct aura réveillé votre curiosité. Si vous l’avez vue, dites-moi ce que vous en avez pensé !

Je vous embrasse ❤

Publicités

3 réflexions sur “Nouvelle série de rentrée : Victoria,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s